Think different

Le titre de la série « Think Different » (« Penser différemment ») évoque la « nouvelle Èconomie», réelle ou virtuelle, qui exerce une influence croissante non seulement sur notre vie quotidienne mais aussi sur notre conscience collective. Les espaces virtuels se sont développés un langage bien particulier, imprégné de la globalisation forcenée de tout ce qui est américain et des codes spécifiques issus des nouveaux marchés.

De plus en plus, le visage de nos espaces urbains se voit transformer par moult affiches glorifiant la nouvelle Ère. Le virtuel s’impose avec une puissance inouïe et, par la force du simulacre, il est en train de créer un nouveau mythe : celui de l’arrivée du « meilleur des mondes » d’après les prédictions d’Aldous Huxley.

Avec cette série, dont toutes les photos ont été prises en 2000 à Manhattan, dans la ville de New York, je veux faire ressortir certaines des manifestations de la nouvelle Èconomie de mÍme que leur impact sur la société. Les plantes ont été photographiées dans des serres et des jardins publics urbains. Les collages transmettent un double message: d’une part, ils font miroiter une nouvelle époque organique et pacifique; d’autre part, ils nous alertent au danger qui nous menace si nous nous laissons prendre au piège et commençons à croire les promesses d’un paradis nouveau, connecté par des liens de communication ultra-rapides et globalisés. Méfions-nous des cactus qui piquent et qui rappellent le désert des relations humaines assoiffées.

Dans cette optique, le logo de la série « Think Different » doit être interprété avec un brin d’ironie; il invite à voir les choses d’un autre oeil et à ne pas avaler tout rond les belles promesses de cette alléchante nouvelle économie. Les titres de ces oeuvres, imbus de tout leur parfum satirique, figurent donc sur les images mêmes.

Ottawa, 2001

This post is also available in: Anglais