Biographie

Hans J. Mettler (HJM) est né en Suisse. Jusqu’à maintenant, les événements de la vie l’ont amené des études en sciences économiques et sociales vers le journalisme pour enfin aboutir au domaine des arts (baccalauréat en arts visuels en 1998). Combinant ses études et expériences professionnelles en Europe et au Canada, c’est maintenant par le biais d’un langage pictural qu’il exprime ses visions et préoccupations antérieures et actuelles.

Après avoir vécu longtemps à Paris et à Ottawa, il réside depuis 2008 à Berlin. Il entretient un „ESPACE ART“ dans une entreprise créative („Kreativfabrik“). Dans ses oeuvres qui sont, après une période de peinture,  surtout des collages photographiques, il intègre souvent des éléments poétiques et politiques (voir surotut: „Vier Jahreszeiten/les quatre saisons dans le Tiergarten“ à Berlin et „Zerrissene Welten/Mondes déchirés“).

 

Pendant ses années canadiennes, il a présenté ses collages à Montréal, Toronto, Winnipeg, Calgary , Vancouver, mais surtout à Ottawa, où il a résidé. Une galerie à Zurich l’a présenté pendant plusieurs années. Maintenant, il collabore plus étroitement avec la „galerie Gondwana“ à Berlin.

 

Parmi les expositions d’importance internationale figurait une exposition de douze œuvres majeures au Musée du Papier peint à Rixheim (Alsace) en 2003/04.

Entre 2003 et2005, l’artiste a créé trois expositions majeures sous les titres « Dialogues magiques », « Souvenirs magiques » et « Quelque part en Inde » (voir: « expositions spéciales » dans la galerie virtuelle). Les deux dernières sont le produit de trois voyages de l’artiste en Asie (2003) et en Inde (2004 et 2005). Elles traitent, entre autre, les réflections autour de la réalité et l’illusion comme décrites dans la pensée orientale et confrontées dans la philosophie occidentale.

Dans le domaine de l’art vidéographique, HJM a créé „sky-trains“ – une oeuvre magistrale sur les trains sur-élevés dans les plus grandes métropoles du monde. Ce travail a été réalisé à Montréal en 2007, après une année nomade à travers le monde. L’illustre centre d’art des médias futurs (ZKM) à Karlsruhe l’a invité en 2008 de réaliser une version panographique (voir la vidéo „sky-trains“).

 

Depuis 2009, l’artiste présente ses collages régulièrement à Berlin. En automne 2010, il a été invité d’exposer les deux portfolio „architectures“ dans l’hôtel „Lucétia“ à Paris. Sa dernière exposition sous le titre „Zerrissene Welten“ („mondes déchirés“) a eu lieu au printemps 2012 dansla galerie Gondwanaà Berlin (voir document).

This post is also available in: Anglais Allemand